Agri49
Accueil > Actualités

Syndical : la FNSEA ne lâchera rien sur l’application des EGAlim

Aurélien Teneze
Le 11/12/2020 à 11:21 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Syndical : la FNSEA ne lâchera rien sur l’application des EGAlim
©Fnsea

Patrick Bénézit, secrétaire général adjoint de la FNSEA, était l’invité du conseil fédéral de la FDSEA de Maine et Loire.

Patrick Bénézit, secrétaire général adjoint de la FNSEA en charge du dossier Egalim, était l’invité du conseil fédéral de la FDSEA de Maine et Loire qui s’est tenu vendredi 4 décembre en visio conférence. Pendant cette période compliquée pour le travail collectif, la FDSEA se donne comme priorité de maintenir un lien fort avec son réseau et ses adhérents en leur apportant un maximum d’information sur les dossiers syndicaux.

Les lignes bougent

Et force est de constater que le dossier Egalim interroge beaucoup les agriculteurs. Pour Patrick Bénézit « il est légitime que les agriculteurs s’interrogent sur les Egalim tant qu’ils n’en ont pas les résultats concrets dans leurs exploitations. En 2 ans après la promulgation de la Loi, beaucoup de lignes ont bougé, même si on ne peut pas changer des décennies de mauvaises pratiques en un claquement de doigt ». Et effectivement, la liste des avancées est longue. Tout d’abord côté filières, avec la publications d’indicateurs de prix de revient des produits agricoles dans la plupart des filières et la validation de guides de bonnes pratiques contractuelles. Les coopératives démarrent également leur mise en conformité statutaire à la Loi Egalim. Et enfin, le médiateur des relations commerciales est plus souvent saisie dans toutes les filières et même si on peut juger son action trop lente et pas assez forte, cela permet aux organisations de producteurs en difficultés de s’appuyer sur un arbitre indépendant.

Fin de la guerre des prix ?

Ensuite côté distribution, les Egalim ont permis d’engager la fin de la guerre des prix avec notamment l’arrêt de la déflation observée depuis des années, un encadrement des pratiques quelquefois abusives des distributeurs et enfin un meilleur contrôle, grâce à la pression de la FNSEA, sur les concentrations à l’achat des centrales de distributeurs. La DGCCRF se mobilise également sur les contrats mis en place entre entreprises et distributeurs et entre agriculteurs et entreprises. « Il y a toujours des tensions sur les marques de distributeurs qui servent aujourd’hui de produits d’appel, la FNSEA est mobilisée pour que les Egalim s’appliquent pleinement aux MDD. C’est un enjeux majeur » rappelle Patrick Bénézit. Deux autres avancées côté étiquetage dont l’obligation de l’indication d’origine des viandes de porc et de volailles en restauration et l’interdiction d’utilisation d’allégations faisant référence à des produits laitiers et viande pour des produits issus de protéines végétales.

Amortisseur de crise

Pour Patrick Bénézit, « Encore aujourd’hui, l’effet Egalim n’est pas assez visible dans les exploitations, c’est pour cela que la FNSEA reste pleinement mobilisée, mais ils ont eu un rôle d’amortisseur dans cette période de crise pour les filières où le travail engagé est très avancé. Mais la crise Covid a évidemment ralentit sa mise en œuvre, nous resterons fortement engagés en 2021 ».

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Les vœux de Christiane Lambert pour 2021
http://www.techelevage.fr/
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29