Agri49
Accueil > Actualités

Viande bovine : visite de Christiane Lambert sur une exploitation du Maine et Loire

Aurélien Teneze
Le 24/06/2021 à 16:32 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Viande bovine : visite de Christiane Lambert sur une exploitation du Maine et Loire
©agri49

Les éleveurs attendent des perspectives.

Invitée par la section bovins viande de la FDSEA et des JA du Maine et Loire, Christiane Lambert, Présidente de la FNSEA, était en visite lundi 21 juin au Gaec de l’Avenir sur la commune de Sèvremoine. Florian Landreau, associé avec son frère et son père a voulu mettre en avant la problématique spécifique des systèmes naisseur engraisseur du territoire.

Situation économique : la filière engraissement en danger

« Sur trois ou quatre communes autour de nous, la moitié des engraisseurs ont arrêté leur activité » s’inquiète Florian Landreau, « aujourd’hui, entre un prix de l’aliment qui a augmenté et un prix des jeunes bovins qui n’évolue pas, nous avons pris la décision d’engraisser les animaux issus de notre troupeau mais de réduire nos achats extérieurs » complète-t-il. Une décision de chef d’entreprise qui reflète une situation globale de la filière engraissement, c’était le message que voulait faire passer la section bovine à l’occasion de cette rencontre. Pour Clément Traineau, secrétaire général des Jeunes agriculteurs « Les charges alimentaires sont fluctuantes, les prix d’achat des jeunes bovins sont structurellement bas, le modèle économique de l’engraissement actuel ne fonctionne pas et entraîne la filière dans une spirale infernale. Il faut changer de modèle, s’engager dans la contractualisation, prendre en compte les coûts de production pour redonner des perspectives et de la visibilité aux éleveurs ». « Par le projet de Loi Besson Moreau, nous essayons de compléter, de corriger, la Loi Egalim qui n’est pas assez efficace particulièrement pour la filière viande bovine », a rappelé Christiane Lambert alors que le projet de Loi devait être présenté à l’Assemblée nationale le jour même. 

Réforme de la PAC : un tournant pour les éleveurs allaitant ?

La réforme de la Pac et les derniers arbitrages communiqués par le ministre de l’agriculture étaient évidemment au cœur des discussions. « Si dans la réforme de la PAC, une partie des décisions sont imposées par Bruxelles, dans le cadre des plans stratégiques nationaux, les Etats gardent la main sur certaines orientations. C’est dans ce cadre que le ministre a mis en place une aide à l’UGB » a rappelé Christiane Lambert, « à la FNSEA, nous souhaitons que les décisions soient équilibrées pour les territoires et les productions et que ceux qui ont été fortement contributeurs lors de la dernière réforme le soient moins ou soient compensés ». Pour Pierre Marie Caillaud, Président de la section bovine de la FDSEA « l’élevage de plaine a beaucoup perdu par la convergence lors de la dernière réforme, et particulière les systèmes naisseurs-engraisseurs de l’Ouest. Il faut que nous trouvions tous les curseurs pour soutenir l’élevage de plaine, les animaux productifs et l’engraissement ».

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

75 ans de la FNSEA
https://www.facebook.com/RGT-Conexxion-891772670976284/
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29