ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator
Agri49
Accueil > Actualités

Syndical : rentrée explosive sur le prix du lait

Aurélien Teneze
Le 02/09/2022 à 09:43 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Syndical : rentrée explosive sur le prix du lait
©agri49

Face à un prix du lait jugé insuffisant, FDSEA et JA demandent des hausses sans délai.

Depuis quelques jours, les médias relaient le message de la FNPL alertant sur une possible pénurie de produits laitiers dans les magasins à la rentrée. 40% du lait produit par les éleveurs français étant exporté, la France est excédentaire en produits laitiers et cette situation ne devrait pas pouvoir exister. Mais c’était sans compter sur la grande distribution française, qui, jusqu’à présent, n’accepte pas les hausses demandées par les transformateurs sur la matière première agricole ou industrielle. Elle prend donc le risque de voir les produits laitiers réorientés vers l’export, plus rémunérateur. D’un autre côté, même si le prix du lait payé aux éleveurs est à un niveau élevé, les instituts techniques sont unanimes pour dire que la hausse observée ne compense qu’en partie la hausse des charges. Et enfin, si on prend en compte les effets de la sécheresse sur la production fourragère en qualité et en quantité, couplée à un prix d’achat des vaches laitières de réforme au sommet, on a tous les éléments réunis pour manquer de lait cet automne. « Les éleveurs laitiers sont des chefs d’entreprise, ils vont faire des choix » alerte Frédéric Vincent, responsable lait à la FDSEA de Maine et Loire, « donc oui pénurie il y aura, si la filière n’est pas capable de passer des hausses immédiates sur le prix du lait. »

Le marché intérieur français ne prend pas en compte les coûts de production

Selon les experts, la hausse du prix du lait observée jusqu’à aujourd’hui n’est due qu’à la hausse des prix sur les marchés internationaux et force est de constater que sur le marché intérieur français la prise en compte des coûts de production ne fonctionne pas. Des renégociations commerciales entre industriels et distributeurs ont eu lieu ou sont en cours pour tenir compte de l’augmentation des coûts de production liés à la sécheresse et à la hausse des charges, mais on voit dans la presse qu’elles sont compliquées. Conséquence de ce contexte, la rémunération des producteurs de lait français est la plus faible en Europe. Les trésoreries s’assèchent et dans une situation de sécheresse généralisée, l’inquiétude est forte.

Dans ce contexte, la FNPL (fédération nationale des producteurs de lait) a décidé de saisir le médiateur des relations commerciales mais aussi le médiateur de la coopération agricole pour savoir si la Loi est respectée et si elle ne l’est pas, par qui et pourquoi. 

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Lait : le président de la FNPL fait le point sur les actions
http://www.techelevage.fr/
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
twitter Dailymotion
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29