ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator
Agri49
Accueil > Actualités

Prix du lait : Les éleveurs laitiers bloquent un camion Lactalis

Aurélien Teneze
Le 21/12/2023 à 10:47 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Prix du lait :  Les éleveurs laitiers bloquent un camion Lactalis
©agri49

Un désaccord dans les négociations avec Lactalis provoque des actions syndicales

Après deux années de négociations tendues et plusieurs recours à la médiation, les producteurs de lait livrant à Lactalis haussent le ton en cette fin d’année. Dans un communiqué du 14 décembre, l'Unell (principale organisation de producteurs livrant à Lactalis) interpelle le gouvernement, les parlementaires et la grande distribution sur son désaccord avec l'industriel sur l'évolution du prix de revient (charges) et son niveau de prise en compte pour déterminer le prix du lait en 2024. 

Une vingtaine d’éleveurs laitiers ont donc bloqué un camion de lait de l’entreprise ce mercredi 20 décembre à la Chapelle Rousselin pour exprimer leur mécontentement. De nombreuses actions ont été organisées dans les départements notamment en Sarthe, en Loire Atlantique, Vendée, Deux-Sèvres, Vienne, ou encore dans le Morbihan, dans le Finistère mais également dans le Nord et l’Aveyron.

« L'accord-cadre signé entre les deux parties prévoit que le niveau de prix de revient en élevage est défini conjointement » rappelle Christophe Cesbron, producteur Lactalis et responsable de l’association Sèvres et Loire, membre de l’Unell. Ce prix de revient est pris en compte dans la formule de fixation du prix du lait et est communiqué au distributeur par l'industriel, en lien avec les dispositions des lois Egalim, explique le communiqué de l’Unell. Or, « pour 2024, aucun accord n'a été trouvé avec Lactalis » martèle Christophe Cesbron auprès du responsable Lactalis contacté par téléphone. « Nous défendons une hausse de 5%, tandis que Lactalis soutient une augmentation de 1% » s’agace les éleveurs présents. Les producteurs contestent donc « la validité » du prix de revient utilisé par l'industriel auprès des distributeurs dans le cadre des négociations commerciales.

« Les producteurs de Lactalis sont inquiets de ces discussions. Les charges ne faiblissent pas dans les exploitations, l’indicateur prix de revient du CNIEL affiche une hausse de 7 %, la FRSEA Ouest et la FNPL ne relâcheront pas la pression pour préserver les marges des producteurs. L'application stricte d'EGAlim doit donc demeurer une priorité pour tous, à commencer par les pouvoirs publics. » a rappelé Frédéric Vincent, président de la Fédération départementale laitière et administrateur FNPL.

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Rapport d'activité vidéo FDSEA49 2023
http://www.techelevage.fr/
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
twitter Dailymotion
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29