Agri49
Accueil > Actualités

Plan pollinisateurs : des avancées et des points durs

Marie Rullier(FDSEA 49)
Le 18/06/2021 à 09:20 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Plan pollinisateurs : des avancées et des points durs

La profession reste mobilisée

Le gouvernement a rédigé une nouvelle version du projet de plan pollinisateurs, en discussion depuis plusieurs mois. Son objectif est de renforcer leur protection pendant les périodes de floraison et de mieux évaluer les risques liés aux produits phytosanitaires. Il est organisé en 6 axes complémentaires :



  1. Amélioration des connaissances scientifiques

  2. Leviers économiques et d’accompagnements des agriculteurs/apiculteurs/forestiers 

  3. Accompagnement des autres secteurs d’activités (aménagements urbains, infrastructures linéaires, autres)

  4. Préservation du bon état de santé des abeilles

  5. Réglementation pour la protection des pollinisateurs lors de l’application des produits phytosanitaires

  6. Partage des bonnes pratiques agricoles favorables aux pollinisateurs


Les arguments de la profession partiellement entendus

La version initiale du projet prévoyait notamment une interdiction de traitement pendant la période de floraison pour tous les types de produits phytosanitaires. Des dérogations restaient possibles, mais avec une utilisation uniquement pendant 3 heures après le coucher du soleil. Les différentes productions ont fait remonté les conséquences techniques, économiques et organisationnelles, et ont été partiellement entendues par le gouvernement. Dans la nouvelle version, il n’est plus question d’interdiction a priori de tous les produits en période de floraison, mais d’une évaluation des risques aboutissant à des prescriptions pour chaque produit. Pour les produits autorisés pendant la floraison, la plage horaire a été élargie : 2h avant à 3h après le coucher du soleil. Des exceptions ont été introduites pour les serres, les traitements fongicides flash, et la lutte contre les insectes diurnes. Des « mesures équivalentes » permettant d’élargir les horaires de traitement, notamment au matin, sont évoquées mais précises. A la demande de la profession, le champ d’actions du plan a été élargi, pour prendre en compte l’ensemble des facteurs influençant la santé des pollinisateurs, et non seulement la protection des cultures.

Encore des points problématiques

Le projet de plan prévoit une réévaluation de l’ensemble des produits face au risque pollinisateurs sous 4 ans, induisant des distorsions de concurrence (délai au minimum de 10 ans). Ce délai est trop court pour permettre une réévaluation de tous les produits potentiellement utilisés pendant la floraison. Il risque d’obliger les firmes à prioriser certains produits, entraînant des impasses pour certains usages mineurs et une source de distorsion avec les pays concurrents. D’autre part, de nouvelles contraintes horaires et d’homologation pour les traitements sur les « zones de butinage » sont problématiques, en particulier pour les fongicides et herbicides sur les inter-rangs dans les vergers et vignes. La FNSEA, les JA et les associations spécialisées restent mobilisés pour que les mesures du plan pollinisateurs soient réalisables sur le plan technique et économique, pour l’ensemble des filières.





 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

FDSEA 49 : Rapport d'activité 2020 en vidéo
http://www.techelevage.fr/
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29